Länggass-Tee | Familie Lange AG - Cérémonies du Thé Asiatiques: Gongfucha - www.laenggasstee.ch
.

Cérémonies du Thé en Asie: Gongfucha

A la différence de la manière occidentale de boire le thé au quotidien, les cérémonies du thé asiatiques font partie intégrante d'une certaine approche de la vie. Elles sont ancrées dans la reconnaissance de la préparation du thé comme un acte d’hospitalité en conscience. A cette occasion, on prépare un thé de qualité supérieure dans un environnement agréable au moyen d'objets soigneusement sélectionnés. 

La Cérémonie du Thé Chinoise : le Gong Fu Cha 功夫茶

Dans la tradition Chinoise, Gong Fu (Kungfu) ne désigne pas uniquement un art martial, mais aussi toute activité qui mène à une maîtrise, pour autant qu'elle soit pratiqué dans la durée et avec effort. En l'occurence, il s'agit de l'art raffiné de préparer le thé.

Le thé a son origine en Chine, on peut donc raisonnablement supposer que c'est la Chine qui possède la plus ancienne culture du thé. La cérémonie du thé chinoise en est une composante essentielle. En Europe, le terme de « cérémonie » est souvent entendu comme quelque chose de très complexe et d'inaccessible aux non-initiés. Ainsi, il serait peut-être plus simple de parler de la « manière chinoise de préparer le thé ». En Chine, on l’appelle « Gong Fu Cha » 功夫茶 ou « Cha Dao » 茶道. Le premier signifie « l’art du thé », ce qui fait référence à l'aspect cérémonial. Le second signifie «la voie du thé», ce qui se réfère plutôt au mode de préparation. De plus, dans le sens d’une pratique spirituelle, un « Dao » est une voie qui vise la perfection intérieure au moyen du perfectionnement d’un art extérieur, que ce soit le mouvement dans les arts martiaux, la posture dans la méditation Zen, le son de la flûte japonaise du Shakuhachi etc.
Dans le contexte de la préparation du thé, cela signifie entre autres l’idée suivante :
Un thé de qualité supérieure recèle une multitude d'arômes différents que l'on va explorer et savourer. Le mode de préparation à l'occidentale - c’est-à-dire l'infusion de 12g de thé dans un litre d'eau chaude pendant quelques minutes - ne permet pas cela, car toutes les tasses de cette même théière auront le même goût.

En Chine, ce sont principalement les thés Oolong et les Pu Er, ainsi que certains thés noirs que l’on prépare de cette manière. Les thés verts, jaunes et blancs peuvent certes aussi être préparés en Gong Fu Cha, mais cela requiert une attention particulière pour le temps d’infusion. Vous trouverez une méthode de préparation légèrement adaptée qui convient mieux à ces thés ci-dessous (Gong Fu Cha pour thés verts).

Pour la cérémonie du thé chinoise on utilise la vaisselle suivante:
- une petite théière d’1-2dl de capacité; en Chine, on utilise soit des théières en argile Yixing ou des Gaiwan (盖碗 « tasse couverte ») en porcelaine.
- une petite cruche de la même taille dans laquelle on verse le thé; celles utilisées en Chine sont en argile, porcelaine ou en verre.
- les tasses à sentir et les tasses à déguster sont très petites, et peuvent contenir au maximum une gorgée de liquide. Elles sont généralement aussi faites d'argile ou de porcelaine.
- la vaisselle est placée sur un plateau à thé (ou bateau à thé) qui permet de récupérer le liquide répandu durant la cérémonie.
- des ustensiles de thé : une petite passoire à tamis très fin, une cuillère à thé, un entonnoir, des pinces, une pique et une aiguille. Les pinces servent à saisir les petites tasses, la pique et l’aiguille sont utilisées notamment pour déboucher la théière lorsque son bec est encombré. Les ustensiles servent en premir lieu à éviter de toucher les feuilles de thé et le liquide de thé avec les mains.

Selon « la voie du thé », le liquide passe de la théière à la cruche, puis dans les tasses à sentir et enfin dans les tasses déguster le thé. Une fois le thé versé dans les tasses à déguster, une partie de leur arômes restent dans les tasses à sentir et on peut les apprécier en les respirant. Ces tasses à sentir sont souvent laissées de côté, auquel cas on découvre les parfums du thé en humant le couvercle de la théière ou les tasses vides.

Le premier pas consiste à préchauffer tout le service, ce qui indique que la « voie du thé » se fait uniquement avec de l’eau chaude. Ensuite, les feuilles de thé (6g, à ajuster si la théière est plus petite ou grande que la moyenne) sont introduites dans la théière à l’aide de la cuillère et de l’entonnoir. Les feuilles sont rincées lors d’une première infusion très brève qui lave le thé et, plus important, permet aux feuilles de commencer à s'épanouir, ce qui rendra les infusions suivantes d'autant plus savoureuses. De plus, la vaisselle peut ainsi « s'habituer » au thé. Ce n’est qu'à ce moment-là que l'on prépare la première infusion. Pour celle-ci et chacune des infusions suivantes, le thé est servi immédiatement, sans temps d’infusion ou presque. Lorsque l’intensité du goût commence à diminuer, on peut allonger le temps d'infusion. Cette exploration, une infusion après l'autre, peut être répétée à loisir, jusqu’à ce que les feuilles ne donnent plus de goût.

Les différentes infusions permettent au dégustateur d'explorer les multiples facettes d'un thé. Chaque infusion dévoile un nouvel aspect, chaque gorgée est une découverte. Celui ou celle qui prend le temps de préparer un beau thé en Gong Fu Cha et d'aller à sa rencontre en conscience sera comblé d'offrandes.


Gong Fu Cha pour les Thés Verts

Pour les thés blancs, jaunes et verts de Taïwan, de Chine et de Corée, voici une approche légèrement adaptée du GongFu Cha qui est plus appropriée:

On a besoin d'un récipient d'une capacité de 2-3 dl, de préférence en verre pour pouvoir contempler les feuilles de thé. Après avoir préchauffé le récipient à l’eau chaude, on y place 4g de thé. L'infusion de lavage du thé est optionnelle dans cette version. Le thé est ensuite infusé dans une eau à 80 degrés pendant 2.5 à 5minutes, suivant l’indication sur le paquet (méthode occidentale). On peut en faire une 2ème et une 3ème infusion de la même durée. Alternativement, il est possible de laisser un reste d’eau recouvrant les feuilles de thé dans le récipient, ce qui rendra l’infusion suivante plus intense et plus forte. C'est pourquoi on le laisse infuser plus brièvement que la première. En les préparant de cette manière, les thés blancs, jaunes et verts se révèlent très aromatiques sans être trop forts: un plaisir incomparable!

Gong Fu Cha à Länggass-Tee

.

Ouvrir session

Ouvrir session
Votre compte d’utilisateur sera automatiquement généré lors de votre première commande.
.
Oublié votre mot de passe?
.

Panier

Votre panier est vide.
#start#
.

xxnoxx_zaehler